Tachycardie
  : [ 1  ]
2016-12-30, 02:44 PM
la fleur
  la fleur



1,607

+
7


Jan 2013






7
la fleur
 
Tachycardie


Dfinition :

Acclration du rythme cardiaque au-dessus de 100/min. La tachycardie peut tre sinusale (simple acclration du rythme) ou rsulter dun mcanisme anormal: foyer dautomatisme anormal ou phnomne de rentre de lactivation au travers dune zone de conduction lente. On distingue les tachycardies ventriculaires (TV) naissant au-dessous de la bifurcation du faisceau de His (tachycardie ventriculaire, fibrillation, torsades de pointes) et les tachycardies supraventriculaires (TSV) naissant au-dessus de la bifurcation (fibrillation, flutter, tachysystolie). On peut en rapprocher les extrasystoles ou activation prmature (atriale, jonctionnelle ou ventriculaire).



Étiologie :

  1. Tachycardie sinusale Physiologique: effort, motion Pathologique: fivre, hyperthyrodie, anmie, insuffisance cardiaque.
  2. TSV: souvent idiopathique, parfois en rapport avec une valvulopathie mitrale. Gne en rapport avec la rapidit du rythme
  3. Tachycardie jonctionnelle: maladie de Bouveret. À dbut et fin brusques, due un circuit de rentre au niveau du nud auriculoventriculaire. Survient sur cur sain
  4. Tachycardie ventriculaire Ce sont les tachycardies les plus graves avec un risque de dgnrescence en fibrillation ventriculaire. Parfois mal tolre avec signes de choc cardiognique Complique souvent une cardiopathie ischmique ( la phase aigu de linfarctus ou, surtout, sur cicatrices de ncrose ancienne) ou une cardiomyopathie.
  5. Fibrillation ventriculaire: cest la cause la plus habituelle des morts subites. Si on a pu ranimer le patient, il faut tout faire pour prvenir les rcidives.
  6. Torsades de pointes Trouble du rythme d un allongement excessif de lespace QT (anti-arythmiques de classe I, hypokalimie, bradycardie, congnital) avec un aspect ECG fait de complexes dforms rapides, tantt positifs, tantt ngatifs. Provoque des tourdissements ou des syncopes brves, voire un arrt cardiaque. Rcidive frquente; lvolution peut se faire vers la fibrillation ventriculaire.
  7. Syndrome de Wolff-Parkinson-White: d une voie accessoire court-circuitant le nud auriculoventriculaire (aspect de pr-excitation), entranant des tachycardies rciproques. Le risque est le passage en fibrillation auriculaire avec un rythme ventriculaire trs rapide (risque de mort subite).
  8. Extrasystoles auriculaires: frquentes sur cur sain, bnignes. Peuvent annoncer un tat prfibrillatoire auriculaire
  9. Extrasystoles ventriculaires Frquentes sur cur sain, en gnral de bon pronostic, dautant plus quelles disparaissent leffort. Compliquent de nombreuses pathologies cardiaques, surtout cardiopathie ischmique.


Facteurs de risque :

  • Cardiopathie sous-jacente congnitale ou acquise
  • Troubles hydrolectrolytiques
  • Intoxication mdicamenteuse (digitalique, effet arythmogne dautres antiarythmiques)


Signes cliniques :




Le diagnostic nest pas clinique. La symptomatologie dpend de la rapidit du rythme cardiaque, de ltat du myocarde sous-jacent et de la dure du trouble du rythme.

  • Palpitations
  • Pouls irrgulier, difficile prendre
  • Pousse dinsuffisance cardiaque


  • Lipothymie
  • Angor
  • Mort subite


Examens biologiques : Vrifier la kalimie et la fonction thyrodienne




ECG : Ondes atriales visibles >100/min: TSV

Rgulires :
À 150-200/min et spares par la ligne isolectrique: tachysystolie auriculaire À 250-300/min en dent de scie: flutter auriculaire

Irrgulires : sans retour la ligne isolectrique: fibrillation auriculaireQRS > 100/min:

QRS fins ou identiques aux QRS en rythme sinusal : TSV Ondes P normales: tachycardie sinusale Ondes P anormales flutter ou tachysystolie auriculaires avec une conduction des oreillettes au ventricule en 2/1 ou 3/1 P = QRS, P tant avant ou aprs le QRS, tachycardie jonctionnelle P non visible: faire enregistrement transsophagien

  • P > QRS: flutter ou tachysystolie auriculaire
  • P = QRS: tachycardie jonctionnelle


QRS larges ou diffrents du QRS en rythme sinusal Irrguliers morphologie stable: TSV avec bloc de branche (BB), TV (rare) morphologie variable: torsades de pointes, TV polymorphe, fibrillation auriculaire + Wolff-Parkinson-White rguliers P dissocies du QRS: TV (complexes de capture et fusion) P non visibles: enregistrement transsophagien. P < QRS = TV; P > QRS = flutter ou tachysystolie + BB




Conduite a tenir :



Le problme le plus important est de diffrencier une TV quil faut rduire rapidement dune TSV dont on peut seulement ralentir la frquence ventriculaire. Lexploration lectrophysiologique par voie sophagienne pendant une tachycardie permet de diffrencier une TV dune TSV, selon la chronologie des oreillettes et des ventricules. Si les accs de tachycardie sont brefs, faire un enregistrement Holter pour objectiver le trouble du rythme. Aprs la rduction du trouble du rythme, le bilan est tiologique: recherche dune cardiopathie sous-jacente (chocardiographie et, si ncessaire, coronarographie), recherche dun facteur dclenchant (dyskalimies, intoxication mdicamenteuse).




Traitement :

  1. Choc lectrique externe si mauvaise tolrance hmodynamique
  2. Sinon, rduction mdicamenteuse du trouble du rythme
  3. On peut galement arrter la tachycardie par rentre par stimulation lectrique par voie transsophagienne pour les TSV (flutter) et par voie endocavitaire (salle de cathtrisme) pour les TV.
  4. Tachycardie jonctionnelle: manuvre vagale (blocage de la conduction auriculo-ventriculaire)
  5. Torsade de pointes: stimulation ventriculaire droite pour raccourcir QT, correction de lhypokalimie
  6. Traitement dune insuffisance cardiaque
  7. Anticoagulation
  8. Correction hydro-lectrolytique si ncessaire
  9. Si le traitement mdical nempche pas les rcidives, on peut envisager une destruction du substrat arythmogne par radio frquence (dans le WPW, lablation du faisceau accessoire est une alternative au traitement mdical).
  10. Traitement dune ventuelle cause (anomalie hydrolectrolytique, dysthyrodie)


Actuellement, il existe de nombreux anti-arythmiques par voie intraveineuse. Leur utilisation est conseille en milieu mdical spcialis.

  1. Tachycardie sinusale: sdatifs, &#223;-bloquants (si essentielle)
  2. Tachycardie supraventriculaire Per os: propafnone ou flcanide ou dose de charge damiodarone (30 mg/kg) Si urgence, rduction par voie IV
  3. Tachycardie jonctionnelle: Striadyne en bolus (10 40 mg) aprs chec des manuvres vagales
  4. WPW Si passage en fibrillation auriculaire bien tolr, ralentissement par amiodarone ou flcanide, sinon choc lectrique. Contre-indication des digitaliques Rduction de la tachycardie: mme traitement que les tachycardies jonctionnelles.
  5. TV: de nombreux anti-arythmiques par voie IV sont efficaces. Choisir un produit demi-vie courte et peu dpresseur myocardique.





Prcautions demploi :

  • Les digitaliques sont contre-indiqus dans le WPW.
  • La plupart des anti-arythmiques sont dpresseurs de la contractilit myocardique diffrents degrs, de lautomatisme et de la conduction intracardiaque.
  • Effet proarythmogne de certains agents
  • Amiodarone: jamais en IV direct


Mesures hygino-dittiques: En cas darythmie bnigne sur cur sain, suppression des excitants (alcool, caf, tabac)
Surveillance :Surveillance de lefficacit du traitement prventif: clinique, ECG et Holter ,surveillance de la cardiopathie sous-jacent



:

  

()

Tachycardie


«      | »



: Tachycardie
Smiologie - Signes en rapport avec les principaux appareils la fleur , 0 2016-12-30 01:46 PM

- - -


+1 07:54 AM


( )