Accidents vasculaires crbraux (AVC)
  : [ 1  ]
2016-12-30, 01:39 PM
la fleur
  la fleur



1,607

+
7


Jan 2013






7
la fleur
 
Accidents vasculaires crbraux (AVC)

Accidents vasculaires crbraux : dfinition

Les accidents vasculaires crbraux ou AVC sont communment appels attaques crbrales . Ils correspondent un arrt brutal de la circulation sanguine dans le cerveau, soit par obstruction dune artre (on parle daccident vasculaire ischmique) soit par rupture dune artre crbrale (on parle alors daccident vasculaire hmorragique).

Suivant la localisation et ltendue de la zone crbrale concerne, les consquences sont trs variables : de la simple faiblesse dans un membre au dcs, en passant par la paralysie et le coma.

Parfois au tout dbut de laccident vasculaire crbral, des signes trs discrets et rversibles comme une difficult utiliser sa main et/ou une perte de la vue fugace doivent alerter : il sagit en effet dun accident ischmique transitoire (AIT) qui doit tre rapidement diagnostiqu et trait.
Risques et consquences des accidents vasculaires

Les AVC sont la troisime cause de mortalit et la premire cause de handicap non traumatique de ladulte dans les pays industrialiss. En France, prs de 130 000 cas sont dplorer chaque anne, provoquant 40 000 dcs. LAVC ischmique (ou infarctus crbral) est le plus frquent
Les AVC sintgrent dans le cadre des maladies cardio-vasculaires, pour lesquelles la prvention est essentielle (lutte contre les facteurs de risque comme lhypertension artrielle, le tabagisme, le diabte, lhypercholestrolmie ou encore la sdentarit).

Causes et mcanismes de laccident vasculaire crbral
On distingue deux mcanismes daccidents vasculaires :

dans 80 % des cas, il sagit de lobstruction dune artre du cerveau qui provoque un manque de sang dans une zone crbrale plus ou moins tendue. Cette obstruction est lie un caillot (sang coagul) favoris par des troubles du rythme cardiaque comme la fibrillation auriculaire ou des lsions des artres du cou. Le vieillissement des artres li lge et aux facteurs de risque joue un rle dterminant. La zone touche, non irrigue, manque doxygne et de sucre, et meurt (infarctus crbral) ;

dans les autres cas, plus rares, une rupture dune artre lintrieur du cerveau provoque une hmorragie crbrale. Les consquences peuvent tre les mmes mais cette maladie survient plutt chez le sujet jeune, souvent indpendamment des facteurs de risque cardio-vasculaire.

Symptmes et signes de l'accident vasculaire crbral

LAVC se manifeste le plus souvent brusquement, en pleine activit ou au repos.

Les symptmes dpendent de la zone lse et de ltendue mais sont gnralement marqus par :

une paralysie (ou une faiblesse musculaire) pouvant toucher la moiti du corps (hmiplgie), la face ou un seul membre ;
une difficult parler (articulation difficile, perte des mots, impossibilit de parler) ;
un trouble visuel (ccit dun il, vue double, amputation dune partie du champ visuel) ;
une cphale, des troubles de conscience, un coma ;
une pilepsie, une perte dquilibre
Les symptmes peuvent tre isols ou sassocier ; dans tous les cas, ils ncessitent une prise en charge urgente.

Avec quoi ne faut-il pas confondre ?

La migraine est un diagnostic ne pas confondre. La crise avec aura notamment peut simuler un AVC ; seuls les antcdents de migraine et un examen mdical font la diffrence.

De mme, certaines paralysies ou troubles de la sensibilit sont dus des pathologies sans rapport avec un AVC (paralysie faciale a frigore, nvralgie) : l encore, mieux vaut ne pas les ngliger et consulter pour que le mdecin fasse la diffrence.

Y a-t-il une prvention possible ?

La prvention repose sur des modifications du mode de vie : le sevrage tabagique, une activit physique rgulire (environ 30 minutes, trois fois par semaine) et des mesures dittiques sont des priorits.

Les autres facteurs de risque cardio-vasculaire comme lhypertension artrielle, lhypercholestrolmie ou le diabte doivent tre contrls, au besoin laide de mdicaments.

La consommation excessive dalcool (plus de trois verres de vin/jour chez lhomme et deux verres/jour chez la femme) est galement dltre et doit tre rduite, de mme que lapport en acides gras saturs (beurre, viandes grasses, fromages, charcuterie), au profit des acides mono-insaturs (huile dolive, colza) ou dacides gras polyinsaturs omga contenus dans les poissons par exemple.
À quel moment consulter ?

LAVC est une urgence mdicale : un appel au SAMU Centre 15 est indispensable pour organiser les secours, poser le diagnostic et proposer un traitement dans une unit de mdecine neurovasculaire par exemple.

Les symptmes sont parfois transitoires (faiblesse dun membre qui rgresse, perte de la vue puis vision normale) : ces signes doivent tre pris trs au srieux car ils risquent dvoluer vers un accident plus grave et dfinitif.

Que fait le mdecin ?

Le mdecin va confirmer le diagnostic par son examen clinique et des examens complmentaires comme le scanner crbral. Le scanner permet le plus souvent de mettre en vidence un hmatome, une zone dinfarctus ou toute autre cause. À une phase trs prcoce de lAVC ischmique, le scanner peut tre normal ; lIRM permet alors un diagnostic plus prcis et prcoce.

Dautres examens sont proposs pour rechercher la cause de laccident, comme le Doppler des vaisseaux du cou, llectrocardiogramme ou le Holter (enregistrement continu sur 24 heures).

Les traitements varient en fonction du type dAVC, du dlai de prise en charge et de ltendue.

Les AVC ischmiques peuvent bnficier de traitements visant dboucher lartre (thrombolyse), les AVC hmorragiques de traitements stoppant lhmorragie ou vacuant lhmatome.

Comment prparer ma prochaine consultation ?

Aprs lAVC dbute une phase de rducation active poursuivre parfois des annes. Le respect des posologies des mdicaments prescrits et des examens raliser est fondamental pour viter la rcidive. Signalez votre mdecin toute difficult dans la bonne observance, de mme que tout changement de mode de vie.



:

  

()

Accidents vasculaires crbraux (AVC)


«      | »



- - -


+1 09:09 PM


( )